fbpx

4 poids anti-créatifs à laisser aller

Par Joannie Langlois

avril 1, 2019

Tout d’abord, je tiens à vous rappeler que la créativité signifie résolution de problèmes, ouverture et écoute. La créativité est bien au-delà des arts. Certes, les arts sont un des moyens de développer sa créativité, mais un artiste n’est pas automatiquement créatif. Une enseignante, une mère, une entrepreneure, etc, peuvent être créatives dans leur quotidien. Sans la créativité, rien n’existerait. 

Le mental

Laisser notre cœur prendre des décisions avec notre tête. Il faut savoir que même si tu te fais une liste des pour et des contre et qu’en théorie, la liste des contre est parfois plus grande, un seul pour est nécessaire pour que le cœur t’amène à essayer cet avenue. On peut être professionnel sans être sérieuse et être soi-même pour réussir. Laisses toi aller et découvre quel est ton terrain de jeux. Adapte ce que tu as appris à ta réalité pour trouver ton équilibre. Si cela doit arriver, cela arrivera. Peut-être pas de la manière que tu l’avais pensé au début, mais cela se manifestera. Le mental doit surtout être là comme le protecteur du cœur, le manager de ton artiste intérieur. Il reste que c’est toi qui est tout de même le meneur. Qu’est-ce que la vie t’amène à faire? La nature, les arts, l’écriture et la méditation sont de bons remèdes. Se ramener à ce qui est essentiel et organiser ses pensées sont aussi très efficace.

Le stress 

On veut savoir ce qui s’en vient, car on n’aime pas les imprévus, mais on adore le thrill de nos séries. Le changement est nécessaire à l’évolution. De plus, performance ne rythme pas avec acharnement. Tu peux rocker ta journée si tu es bien organisé, flexible, que tu connais ton sujet et que tu acceptes que tu accompagnes et non que tu es le dictionnaire et que tu dois tout savoir. Sois bienveillante avec toi-même autant que tu l’es avec les autres. Ce n’est pas parce que tu as beaucoup de choses à faire pour finir un projet ou pour ton travail que tu ne dois pas prendre de pauses, arrêter de respirer et boire 5 cafés. Il se peut que le projet ne prenne finalement pas vie, qu’un proche tombe malade ou autre chose. Il faut que tu soit ouvert aux imprévus et que tu profites autant du  processus que de l’idée d’accomplir la chose en question. Sinon, tu vas passer à côté de ta vie, aux gens autour de toi et à ce que tu tiens réellement. L’exercice est un bon remède. Morceler en étapes est aussi très efficace.

Les croyances limitantes

On a des siècles de luttent pour s’affirmer et il reste encore du travail à faire, mais l’important c’est de continuer à rester ouvert. Des milliers de personnes réduisaient les femmes à une chose à une époque, par exemple, mais cela ne veut pas dire que c’était la science infuse, bien au contraire. Nous pensions que la terre était plate, qu’il faut de l’argent pour faire des projets… Et nous pensons autrement aujourd’hui. Rien n’est fixe, tout est en mouvement. Il faut donc écouter les idées divergentes. Les lois également sont là pour la sécurité, mais il ne faut pas faire l’erreur de généraliser et de s’empêcher, soi et les autres, de vivre. Si tu veux que les choses changent, il faut que tu arrêtes de penser comme ceux que tu n’aimes pas comment ils pensent et poser les actions nécessaires. Les voyages, sorties, rencontres, coaching et lectures sont de bons remèdes. 

Le déterministe

Ce n’est pas parce qu’on t’a dit que ce n’était pas possible que c’est le cas. Tu as la chance d’avoir la liberté de l’adulte pour combler l’enfant en toi, alors ne rate pas cette chance. Garde espoir, car c’est toi qui est le maître de ta vie. Et quand c’est game over, tu ne recommences pas la partie. J’ai longtemps suivi ce qui ‘’était bon’’ de faire, suivre les recettes et cela n’a pas servi à grand chose, car ça ne fait plus partie de ma vie du tout. Parfois, conduire sans savoir ou tu vas, aller pour la première fois à une activité serait beaucoup plus bénéfique et porteur d’apprentissage. Bref, ce qui fait la différence, ou tu laisses ta marque, ce qui fait que tu réussiras, c’est quand tu es toi-même et que tu es en accord avec tes choix. Que tu prends en compte ton savoir, mais que t’y ajoutes ta couleur et ta compréhension des choses. Qui sait, peut-être que plusieurs qui n’avaient pas compris le concept comprendrons mieux avec toi, y trouverons une voie qui colle mieux à leur essence et pourrons enfin découvrir leur propre terrain de jeu. 

Pour connaître plus de stratégies et d’outils, rejoins le groupe Facebook: Créer sa vie à sa couleur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page