You cannot copy content of this page

Parce que parfois j’oublie…

Par Isabelle St-Jacques

novembre 1, 2018

Parce que parfois j’oublie que tout ce dont tu as besoin c’est que je sois là avec mon amour et que je te prenne dans mes bras en silence, que je flatte tes cheveux, que je pose ma main sur ton bras. Parce que parfois j’oublie que les mots sont souvent inutiles et que les gestes parlent plus fort que les mots.

Parce que parfois j’oublie que je ne peux pas empêcher toutes les souffrances qui se présenteront sur ta route et que je les combats au lieu de me concentrer à être là pour toi. Parce que parfois j’oublie que la seule solution c’est d’accepter que c’est comme ça pour l’instant et que je ne peux rien y changer.

Parce que parfois j’oublie que d’espérer que tout ça soit déjà passé me propulse dans un avenir qui n’existe pas encore et que pendant ce temps-là j’échappe mon présent avec toi. Parce que parfois j’oublie que les beaux moments sont si précieux parce que j’en connais la valeur pour en avoir vécu de moins beaux. Parce que ce sont les moments durs qui mettent en lumière ceux qui sont heureux et merveilleux.

Parce que parfois j’oublie que la nuit aussi peut être jolie et que c’est en tournant mon regard vers le ciel que je peux y distinguer les étoiles. Parce que parfois j’oublie que les yeux finissent toujours après un moment à s’habituer à la noirceur et à nous permettre de nous y retrouver. Parce que parfois j’oublie que la nuit n’est pas uniquement peuplée de monstres, mais que les plus beaux rêves s’y trouvent aussi.

Parce que parfois j’oublie de te prendre la main pour que tu sentes que je suis là pour toi. Parce que parfois j’oublie que lorsque la panique s’empare de moi, je ne peux plus être là pour toi ni pour moi. Parce que parfois j’oublie que je suis capable de ne pas lui laisser toute la place et que je peux reprendre la mienne à chaque instant.

Parce que parfois j’oublie que respirer est essentiel et que lorsque j’ai le souffle coupé, je ne peux plus continuer d’avancer. Parce que parfois j’oublie que l’essentiel c’est d’être présente et qu’alors le reste n’a que peu d’importance. Parce que parfois j’oublie que tout passe. Parce que parfois j’oublie que c’est en résistant qu’on perd le plus d’énergie. Parce que parfois j’oublie de prendre soin de moi, et qu’alors je ne peux pas prendre soin de toi.

Parce que parfois j’oublie…

Et toi, t’arrive t’il de t’oublier?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *